Mon padre m'a demandé de faire un dessert pour ses collègues et lui ce midi. Jusqu'à hier soir, je n'avais aucune idée de ce que j'allais faire. Puis en feuilletant mes livres, et notamment Mes gâteaux joliment décorés de Cécile Coulier et Eve Marie Briolat, j'ai finalement trouvé !

J'ai utilisé la même pâte à tarte que pour la tarte chocolat mangue (il y a donc du gluten). Et j'ai fait ma ganache gianduja.

Pour la recette de la pâte, je vous renvoie au billet précédent. Les quantités valent pour 2 tartes (et comme j'avais un reste de pâte, j'ai pu faire 3 tartelettes en plus).

tg

 

Pour le gianduja

Je vous mets les quantités que j'ai utilisées (ça m'a donné 2 grosses tartes et 3 tartelettes). Je me suis basée sur une recette de Christophe Michalak qui dit 150g des 3 ingrédients, mais j'ai trouvé que ça faisait un tout ptit trop sucré. Donc j'ai rebidouillé.

250g de noisettes (sans la peau, ça fait gagner du temps, sinon il faut l'enlever à la main - ce que j'ai du faire !)

175g de sucre glace

250g de chocolat noir

tg1

 

Faire torréfier les noisettes dans une poêle. Les laisser refroidir puis les mixer avec le sucre glace.

Ajouter le chocolat fondu au bain-marie. Bien mélanger. Conserver à température ambiante dans une boîte. (Je l'ai fait la veille. NB: Le lendemain, quand le mélange a bien durci, c'est une pure tuerie !).

Puis, pour la ganache

Faire bouillir 600ml de crème d'amande et les verser en plusieurs fois sur le gianduja.

Bien remuer de façon à obtenir une préparation lisse et homogène.

Laisser refroidir (au moins tiédir).

Garnir les fonds de tarte et laisser au moins 2h au frais.

tg2

Pour les noisettes: faire un caramel en faisant cuire du sucre dans une casserole.

Piquer chaque noisette sur un pique à brochette. Tremper dans le caramel et laisser sécher (je vous renvoie à une autre recette où j'ai fait ça: il y a une photo).

tg4

Détacher les noisettes caramélisées et les déposer sur la tarte.

Servir.

tg3

Hummmmmmmm !